Play-off et coupe : Chênois Genève Volleyball remporte le premier acte… mais souffre face à un Traktor Basel compact et sans complexe et chute en coupe face à Jona

Nerveux et en mal d’inspiration en début de rencontre, les hommes de Ratko Pavlicevic  cherchent leur volley et gagnent cette première confrontation en 3 set, après s’être fait accrochés par des adversaires venus crânement défendre leurs chances

L’esprit peut-être déjà tourné vers l’important match de coupe du lendemain, c’est un Chênois emprunté et tendu qui a entamé les échanges contre de jeunes Bâlois vaillants et bien orchestrés par leur coach Daniel Rocamora, qui a su insuffler à son équipe un esprit combatif, porté par un jeu collectif très compact.

Menés au score durant toute la première partie du set, les Genevois semblaient chercher leur jeu et se montraient peu efficaces tant au service qu’en attaque, alignant les erreurs et laissant Traktor prendre confiance en ses possibilités.

Grâce à la puissance de leur top scorer Strahinja Brzakovic Chênois parvient à revenir au score et passe devant au deuxième temps mort technique (16:15), avant de se laisser à nouveau surprendre par des Bâlois déchaînés, à l’image de leur jeune ailier Irian Mika, qui ne laisse aucun répit à la défense chênoise. Voyant son équipe menée 18:19, Pavlicevic arrête le jeu une première fois, puis à 18:20. Pause de jeu bien à propos, car dès la balle suivante, un bloc très propre de Radic vient rappeler les Bâlois à l’ordre. Brzakovic complétant la remontée avec un ace, puis concluant le set, par une superbe balle, bien servie par Pittet, décidément bien dans sa nouvelle peau de libero.

Le deuxième set sera mieux géré par Chênois, qui retrouve des couleurs et un peu plus de réussite aux 9 mètres. Toujours bien placé, Jakub Urbanowicz va faire souffrir la réception bâloise et sa précision au service va grandement contribuer à installer une domination genevoise dans un set qui sera conclu par une subtile petite balle d’Antonio Dos Santos, entré dans le money time avec Hugo Caporiondo.

Un troisième set au coude à coude confirmera que Chênois n’était pas vraiment dans un bon soir… Menés 21:24, après avoir aligné des erreurs témoignant d’une certaine fébrilité, les Genevois vont sauver trois balles de set, retrouvant une lucidité et une concentration qui avait trop fait défaut jusqu’ici. Infaillible au service, Karim Zerika va assurer une nouvelle remontée et, sur une balle out du malheureux Mika, Traktor Basel va céder le set et le match, sans avoir démérité.

Premier acte positif pour Chênois, mais du pain sur la planche pour Ratko Pavlicevic et ses hommes, qui devront faire montre de plus de constance s’ils entendent confirmer leurs légitimes ambitions.

Le lendemain malheureusement le Chênois s’incline en coupe contre Jona 3 – 1 sans révolte.