Slide 1 - Chênois volley
BIENVENUE SUR LE SITE DU
CHENOIS VOLLEYBALL CLUB
Slide 2 - Chênois volley
BIENVENUE SUR LE SITE DU
CHENOIS VOLLEYBALL CLUB
Slide 3 - Chênois volley
BIENVENUE SUR LE SITE DU
CHENOIS VOLLEYBALL CLUB
Slide 4 - Chênois volley
BIENVENUE SUR LE SITE DU
CHENOIS VOLLEYBALL CLUB
Slide 5 - Chênois volley
BIENVENUE SUR LE SITE DU
CHENOIS VOLLEYBALL CLUB
Slide 6 - Chênois volley
BIENVENUE SUR LE SITE DU
CHENOIS VOLLEYBALL CLUB
Précédent
Suivant

Légende photo : Debout de gauche à droite : Nandika, Agata, Patricia, Camille, Flaminia 
Sur les épaules de gauche à droite : Lhean, Giorgia, Amandine, Mily-Rose
Coach : Benoît 

 

 

​Avec un effectif de 17 joueuses mélangées entre première année, deuxième année et académiciennes, nos deux entraineurs : Svenja et Benoît devaient composés des entrainements adéquats afin de faire découvrir le grand terrain aux nouvelles et préparer le championnat d’automne pour les expérimentées.  

Nous entamons notre première journée du championnat avec 3 victoires sur 3 sans perde le moindre set et sans prendre un seul temps mort de la matinée… ! C’est pour dire que nous avons déroulé ! Nous sommes ainsi qualifiés pour jouer les places 1 à 4 lors de la deuxième journée.

La seconde journée s’annonçait plus compliquer, car nous avons vite compris que le titre était possible. De ce fait, la nervosité se faisait ressentir. Après un premier match gagné aisément contre Genève-Volley, le match contre Meyrin a été plus hasardeux et surtout dans le deuxième set (qui sans le savoir encore était notre premier et dernier set perdu du championnat).

Le dernier match contre VJGS-Lancy était synonyme de final, en effet nos deux équipes n’avaient pas perdu le moindre match depuis le début du championnat et nous étions donc à égalité dans les points. 

Le premier set était sous haute tension avec pour part égale des points à ne plus en respirer. Nos filles en finissaient dans les murs, bancs et tout obstacles possibles pour ramener des balles presque indéfendables. Après avoir sauvé plusieurs balles de set, nous nous l’octroyons au forceps et au mental. A partir de là, plus rien ne pouvait nous arrêter. Avec des services canons, nous étions très vite à 10-0 dès le début du second, la conclusion du set à rapidement ressemblé à une formalité. 

Notre titre de championne se résulte grâce à une équipe très homogène : tant entre les joueuses que dans tous les secteurs du jeu. (Sauf sur le domaine de la défense, où là c’était simplement la magie qui opérait). 

Bravo encore aux filles ! 

Benoît