Chênois Genève Volleyball décroche sa place en finale en affirmant sa force collective

Avec sang froid et détermination, Chênois prend la mesure de Schönenewerd et se qualifie pour une finale qui vient consacrer le travail de toute une saison

Après leur belle victoire à la Betoncoupearena, la troupe de Ratko Pavlicevic attendait de pied ferme Shönenewerd pour un match décisif à domicile, mais toujours sans public.

Dès les premiers échanges, Schönenewerd montre qu’il est venu à Sous-Moulin pour se battre avec détermination et Chênois, un peu nerveux, court après le score jusqu’au deuxième temps mort technique, qui voit les Soleurois virer en tête.  Mais les Genevoisréagissent et retrouvent leur inspiration au bloc, mettant en échec les puissants Johansen et Ulrich, qui jusqu’ici, avaient fait souffrir la couverture défensive chênoise.

A 19:19, Chênois marque deux points décisifs puis se fait rejoindre par par des Soleurois qui continuent de mettre une forte pression. A 21 partout, Strahinja Brzakovic et Jovan Djokic font parler leur force de frappe et Chênois prend l’ascendant pour emporter ce premier set 25:22.

L’enjeu du deuxième set devenait décisif , et les deux équipes allaient se livrer à un duel sous haute tension. Comme lors de la manche initiale, Schönenwerd domine les premiers échanges, malgré l’excellent travail des centraux genevois, bien mis à contribution par le passeur Robin Rey.

Au deuxième temps mort technique, Schönenenwerd conserve 4 points d’avance et quelques signes de fébrilité, côté genevois, viennent montrer que cette manche va se jouer au mental.

A 17:21, le coach genevois arrête le jeu pour remettre sa troupe dans la partie. Un ace d’Urbanowicz, redonne confiance et c’est au tour des Soleurois de se montrer nerveux. Dans un  money time d’une folle intensité, Chênois sauve 2 balles de set et revient à 25:25. Dans cette phase de jeu tendue à souhait, c’est au tour de Jovan Djokic de se montrer décisif et de conclure un set, synonyme de qualification pour la finale du championnat, 9 ans après la dernière participation genevoise à cette rencontre au sommet!

Le troisième set sera joué pour juste le plaisir, après une dépense d’adrénaline particulièrement éprouvante. Cette dernière manche nous donnera le plaisir de voir jouer le capitaine genevois Ruca Dos Santos, qui, pour fêter son 37ème anniversaire, va marquer 2 points et montrer qu’il a gardé toute sa verdeur ! Revue d’effectif pour les deux coachs, avec le plaisir, coté genevois, de saluer un ace de Denis Abramov, sous les yeux de son grand frère et ceux d’un staff chênois soulagé par cette victoire, sans faux pas.

Schönenenwerd peut maintenant se concentrer sur sa finale de coupe, après avoir offert une confrontation d’un très haut niveau